R E F LE X I O N S

L'être n'est pas qu'une enveloppe, il est là et montre bien plus que ce qu'il nous propose d'être vu, il signifie bien plus que ce qu'il nous donne a voir. Il cache souvent une histoire.

La déchirure, les effacements, l'affirmation, les traces, la fragilité, les morceaux recollés ou inachevés sont à la fois une partie du langage de la peinture et du dessin mais à la fois les marques posées du temps sur le corps et les objets qui l'entourent.

mardi 3 avril 2012

Peintures

Aucun commentaire: